Jeudi 22 juin 2017

Viviers d’Ardèche – St Etienne des Sorts – Aramon / 78 km et 3 écluses

 

Réveil sous un ciel plombé et gris, la température est descendue. Retour au port du Viviers où nos participants qui embarquent croisent les touristes qui débarquent des bateaux de croisières pour visiter la ville. L’équipe animation avait prévu une journée sur le thème des pirates et nombreux sont ceux et celles qui se sont déguisé ou grimé pour l’occasion.

 

Les 34 premiers kilomètres mènent à l’écluse de Bollène et ses 22,50 mètres de dénivelée. La hauteur est impressionnante pour les néophytes et le fond est très frais.

 

Le soleil a refait son apparition, même si quelques nuages de traîne subsistent. La chaleur revient avec le risque de déshydratation des participants. La surveillance est accrue. 14 kilomètres plus loin la colonne fluviale rejoint la ville de Saint Etienne des Sorts où la municipalité et les pompiers du secteur (Pont St Esprit) nous accueillent avant de partager le verre de l’amitié. Monsieur le Maire remet un trophée au Président Christian CORSINI pour remercier l’association de son engagement envers le handicap. L’école de la commune est présente, et les enfants remettent des porte-clefs, fabriqués par eux, aux participants. L’équipe sono du Gard qui ne pouvait faire le raid nous a tout de même rejoints pour la journée.

 

Le repas étant pris à l’ombre sous les arbres, il est dur de remotiver les troupes et le départ se fait en retard. 6 kilomètres pour atteindre l’écluse de Caderousse qui, avec ses 9,50 mètres fait pâle figure à côté de sa grande sœur du matin.

 

Après un passage devant la tour de l’Hers en rive gauche et 19 kilomètres parcourus, voici déjà le dernier ouvrage de la journée, l’écluse d’Avignon et ses 10 mètres de chute. Un peu d’attente pour qu’un méthanier puisse sortir du sas. Pendant ce temps, les bateaux s’amarrent à une péniche très accueillante au point de laisser le personnel féminin utiliser ses toilettes. Pas de passage devant le pont St Benezet, connu sous le vocable de pont d’Avignon, célébré dans une chanson, faute de temps.

 

L’arrivée à Aramon promet un moment de repos bien mérité avant la dernière journée sur l’eau. La municipalité nous met à disposition le gymnase et ses sanitaires.

 

Cette fois encore, la municipalité nous reçoit avec discours et rafraîchissements. Le Président CORSINI remercie tous les partenaires sans qui il n’y aurait pas de raid, Renault Truck pour le prêt des tracteurs, Jean-Marc LONGEAUX pour le prêt du tracteur et de la semi-remorque, Les SDIS et VNF pour les véhicules et les bateaux.

 

Olivier, participant 2017 et ancien du raid 1993 donne son ressenti sur cette édition. Les Jeunes Sapeurs-Pompiers aussi. Ils remettent également un chèque correspondant à l’argent gagné lors d’activité faites avant le raid au profit de l’association et remercient leurs encadrants, Elen, Pascal et Nicolas. Ils terminent en chantant une reprise d’une chanson connue mais avec leur propre texte à Elen très émue.

 

Ce soir musique et danse avec l’équipe sono !! Demain………

Les commentaires sont fermés